100, rue des maths 38610 Gières / GPS : 45.193055, 5.772076 / Directeur : Louis Funar

Jean-Pierre Demailly

Jean-Pierre Demailly, mathématicien, professeur à l’Université Grenoble Alpes depuis 1983 et membre de l’Académie des Sciences nous a quittés le 17 mars 2022.

Très investi à la fois dans la recherche et l’enseignement à l’UGA, il a été un des piliers de l’Institut Fourier pendant presque 40 ans. Il a eu une contribution essentielle à son développement et à son rayonnement au niveau international à travers un parcours scientifique exceptionnel.

Membre junior puis membre senior de l’Institut Universitaire de France (IUF), ancien directeur de l’Institut Fourier, Jean-Pierre Demailly a reçu nombre de distinctions et de prix au cours d’une carrière internationale particulièrement brillante.

Ses contributions mathématiques les plus importantes concernent l'analyse et la géométrie complexe. Il a été particulièrement novateur dans sa capacité à développer de puissants outils analytiques et à les appliquer à des problèmes profonds de géométrie algébrique. Sous la direction d’Henri Skoda et au contact de Pierre Lelong, ses premiers travaux répondent à une question de Jean-Pierre Serre sur les espaces fibrés de Stein. Puis il se tourne vers l’étude des courants positifs fermés, leurs nombres de Lelong, leur régularisation et l’utilisation des opérateurs de Monge-Ampère. Il démontre ses célèbres inégalités de Morse holomorphes, publiées aux Annales de l’Institut Fourier en 1985. Il développe et utilise les techniques L2 de Hörmander, la cohomologie de Dolbeault et des calculs de courbure particulièrement fins afin d’obtenir des théorèmes d’annulation pour les fibrés en droites ou vectoriels sur les variétés algébriques. L’utilisation de méthodes analytiques lui permet ensuite des avancées majeures en direction de la conjecture de Fujita dans les années 90 et 30 ans plus tard, ses résultats n’ont été que très peu améliorés. Il développe, avec plusieurs collaborateurs, de façon spectaculaire, l’étude des variétés kählériennes et de leurs sous-variétés à l’aide de méthodes analytiques puissantes et fondamentalement originales (introduction des métriques singulières, théorèmes de non-annulation, caractérisation du cône de Kähler, des cônes numériquement effectifs et pseudo-effectifs, étude des variétés dont le fibré tangent ou le fibré anticanonique est positif, etc). Puis il lance un vaste programme d’étude des variétés hyperboliques complexes en direction des conjectures de Kobayashi et de Green-Griffiths-Lang (étude des courbes entières, des espaces de jets différentiels et de leurs sections) dans lequel sa puissance et sa virtuosité techniques font merveille.

Ses travaux de recherche ont inspiré des mathématiciens de tous les continents et il a collaboré avec les experts les plus prestigieux en analyse complexe, en géométrie analytique et algébrique complexe, experts qui ont tous séjourné régulièrement à l’Institut Fourier pendant toutes ces années. De par sa hauteur de vue, il a construit des ponts jusque là insoupçonnés entre des domaines mathématiques majeurs.

Jean-Pierre Demailly s’est aussi dévoué à la transmission des savoirs auprès de ses nombreux doctorants ou post-doctorants et plus généralement auprès des jeunes chercheurs. Il a ainsi contribué à l’essor des mathématiques en Tunisie, en Inde, en Chine par des séjours réguliers. La liste de ses interventions à l’étranger dans le cadre de colloques ou d’écoles thématiques est innombrable. Il fut aussi le créateur et le responsable de l’Ecole d’Eté de Mathématiques de l’Institut Fourier, qui depuis son origine en 1992, accueille chaque année à Grenoble pendant 3 semaines, plus d’une centaine d’étudiants doctorants ou post-doctorants venus du monde entier. Il a aussi donné de façon très régulière à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon de nombreux cours qui ont marqué la formation de plusieurs promotions de normaliens. Son ouvrage sur l’analyse numérique des équations différentielles, publié aux Presses Universitaires de Grenoble en 1991, est la référence de tout agrégatif.

Très préoccupé par la qualité de l’enseignement dispensé aux générations actuelles, il s’est engagé pour l’amélioration du système éducatif français comme président du Groupe de Réflexion Interdisciplinaire sur les Programmes, association loi 1901 qui est responsable d’une expérimentation scolaire à l’échelle nationale : “Savoir Lire Écrire Compter Calculer”.

Il figure aussi parmi les pionniers qui ont revendiqué la libre circulation des connaissances. Son livre « Complex analytic and differential geometry », référence aujourd’hui incontournable, n’a cessé de croître et d’évoluer au fil de nombreuses années et a toujours été disponible librement sur sa page internet. Il est un des fondateurs d’Episciences, plateforme permettant d’apporter la caution scientifique d’un comité éditorial à des articles diffusés dans des archives ouvertes. Également très impliqué dans le mouvement des logiciels libres, Jean-Pierre Demailly a contribué à leur diffusion aussi bien localement que sur le plan national.

Sa personnalité et sa passion pour les mathématiques ont marqué des générations d’étudiants et suscité de nombreuses vocations au service de la science. Ses travaux écrits, ses cours, ses exposés de recherche comme ses exposés grand public ont toujours brillé par leur clarté. Généreux et disponible il a formé une vingtaine de doctorants dont la plupart sont des mathématiciens reconnus aujourd’hui.

Jean-Pierre a été très apprécié par ses collègues, ses étudiants et ses doctorants. Il n'était pas seulement un excellent mathématicien, mais aussi une personnalité exceptionnelle et un collègue hors-pair.

Nos pensées vont à sa famille dans cette épreuve douloureuse.

 

Jean-Pierre Demailly, mathematician, member of the Academy of Sciences, and professor at the University of Grenoble Alpes since 1983, passed away on March 17, 2022.

Very involved in both research and teaching at the UGA, he was a pillar of the Fourier Institute for almost 40 years. He made essential contributions to its development and its international influence throughout an exceptional scientific career.

As a junior and senior member of the Institut Universitaire de France (IUF) and as former Director of the Institut Fourier, Jean-Pierre Demailly received many distinctions and prizes during a particularly brilliant international career.

His most important mathematical contributions concern analysis and complex geometry. He was particularly innovative in his ability to develop powerful analytical tools and to apply them to deep problems in algebraic geometry. Under the direction of Henri Skoda and with support from Pierre Lelong, his first work answered a question from Jean-Pierre Serre on Stein fibered spaces. He then turned to the study of closed positive currents, their Lelong numbers, their regularization and the use of Monge-Ampère operators. His famous holomorphic Morse inequalities were published in the Annales de l'Institut Fourier in 1985. He developed and used Hörmander's L2 techniques, Dolbeault cohomology, and particularly fine curvature calculations in order to obtain vanishing theorems for line or vector bundles on algebraic varieties. The use of analytical methods allowed him to make major advances towards the Fujita conjecture in the 90's; thirty years later, his results have been only slightly improved. He developed, with several collaborators, in a spectacular way, the study of Kähler varieties and their subvarieties using powerful and fundamentally original analytic methods (introduction of singular metrics, non-vanishing theorems, characterization of the Kähler cone and of the numerically effective and pseudo-effective cones, study of varieties whose tangent bundle or anticanonical bundle is positive, etc.). He then launched a vast program of study of complex hyperbolic varieties in the direction of the Kobayashi and Green-Griffiths-Lang conjectures (study of entire curves, spaces of jets differentials and their sections) in which his technical power and virtuosity were marvelous.

His research work has inspired mathematicians from all continents, and he collaborated with the most prestigious experts in complex analysis and analytic and complex algebraic geometry, many of whom were regular visitors to the Institut Fourier over the years. Thanks to his vision, he built bridges between major mathematical domains that were previously unsuspected.

Jean-Pierre Demailly also devoted himself to the transmission of knowledge to his numerous doctoral and post-doctoral students and more generally to young researchers. He thus contributed to the development of mathematics in Tunisia, India, and China through regular visits. The list of his interventions abroad in the framework of colloquia or thematic schools is innumerable. He was also the creator and leader of the Summer School of Mathematics of the Institut Fourier, which since its inception in 1992, has welcomed each year in Grenoble for 3 weeks, more than a hundred doctoral students or post-doctoral fellows from around the world. He also gave many regular courses at the Ecole Normale Supérieure de Lyon, training several classes of students. His book on the numerical analysis of differential equations, published by the Presses Universitaires de Grenoble in 1991, is a reference for young mathematicians.

Concerned about the quality of the education provided to current generations, he was involved in the improvement of the French educational system as president of the Groupe de Réflexion Interdisciplinaire sur les Programmes, an association under the law of 1901 which is responsible for a nationwide school experiment: "Savoir Lire Écrire Compter Calculer".

He was also among the pioneers of free circulation of knowledge. His book "Complex analytic and differential geometry", a reference still today, has not ceased to grow and evolve over many years and has always been freely available on his web page. He was one of the founders of Episciences, a platform providing the scientific guarantee of an editorial committee to articles published in open archives. Also quite involved in the free software movement, Jean-Pierre Demailly has contributed to its diffusion both locally and nationally.

His personality and his passion for mathematics have left their mark on generations of students and have given rise to numerous careers in the service of science. His written work, his lectures, his research presentations, and his public presentations were always distinguished by their clarity. Generous and available, he had about twenty doctoral students, most of whom are recognized mathematicians today.

Jean-Pierre was much appreciated by his colleagues, students, and PhD students. He was not only an excellent mathematician, but also an exceptional person and an outstanding colleague.

Our thoughts are with his family during this painful time.


Carrière universitaire

Jean-Pierre Demailly a été nommé attaché de recherche à Paris 6 en 1979 et ensuite Professeur à l’Université de Grenoble en 1983.

Il a été nommé membre IUF junior en 1991 et membre IUF Senior en 2002, membre correspondant de l’Académie des Sciences depuis 1994 et membre permanent depuis 2007.

Il a été lauréat de nombreux prix nationaux et internationaux (Médaille de Bronze du CNRS 1981, Rivoire 1983, Peccot 1986, Carrière de l’Académie des Sciences 1987, IBM pour les mathématiques 1989, Dannie Heineman Gottingen 1991, Mergier-Bourdeix de l’Académie des Sciences 1994, Humboldt 1996, Stoilow, 2006, Stefan Bergman 2015, Heinz-Hopf 2021), orateur invité aux Congrès International des Mathématiciens en 1994 et conférencier plénier en 2006.

Il a été directeur de l’Institut Fourier entre 2003 et 2007 et rédacteur en chef des Annales de l’Institut Fourier de mai 1998 à mai 2006.


Retrouvez la page personnelle de Jean-Pierre Demailly ici : https://www-fourier.univ-grenoble-alpes.fr/~demailly/


Témoignages

------------------

Je suis ancien thésard travaillant dans l'Institut Fourier pendant 2014–2017.
Même si mon directeur de thèse était Emmanuel Peyre, j’avais la chance d’avoir eu pal mal d’interactions avec Jean-Pierre Demailly.

Je me souviens qu’à l’époque, deux de mes amis chinois étaient en thèse avec Jean-Pierre. Ensemble nous avions organisé un groupe de travail sur l’introduction à la géométrie complexe. Jean-Pierre avait donné tous les exposés qui étaient extrêmement clairs et inspirants. Tout cela a beaucoup approfondi ma connaissance en divers aspects de la géométrie algébrique.  Avec Jean-Pierre j’ai aussi eu quelques discussions très utiles qui m’ont permis d’avancer sur ma recherche en théorie des nombres.

Je tiens à exprimer mes sincères condoléances.

Zhizhong Huang.

------------------

Je serais pour toujours très touché par la grande sensibilité humaine de Jean-Pierre envers moi et également par sa grande générosité scientifique. C'est avec une grande joie et plaisir que nous avons écrit ensemble avec Jean-Pierre un article sur les équations de Monge-Ampère complexes dégénérés, malgré le contexte scientifique très compétitif et tendu de l’époque. Une autre qualité de Jean-Pierre  admiré par moi même et beaucoup d'autres de ses amis et collègues était son refus systématique de voir le mal chez l'autre. Ceci représente à mon amble sens une forme ultime de sa sagesse humaine. Jean-Pierre vivra pour toujours dans mon esprit et chaque découverte mathématique que je ferais seras une façon pour moi de le célébrer.

Nefton

------------------

Malgré son immense talent mathématique, Jean-Pierre était d'une accessibilité exemplaire et d'une modestie touchante. Il est un modèle de gentillesse et d'humanité qui restera gravé dans ma mémoire. Quelle douleur et quelle tristesse qu'il soit parti si tôt alors qu'il nous était toujours aussi précieux.

Christine Lescop

------------------

Bien qu’assez éloigné thématiquement, j’ai eu de nombreux échanges avec Jean-Pierre. Générosité, patience et clarté viennent immédiatement à l’esprit quand j’y repense. Que ce soit lorsque nous discutions de classes caractéristiques de variétés algébriques réelles, de « politique scientifique », des epiournaux dont il aura été un des pionniers ou de l’engagement lors de la LRU. Sans doute l’image de Jean-Pierre et de son délicat sourire lors des GAC à Luminy traduisent le mieux ces qualités humaines qui accompagnaient l’immense mathématicien qui restera par ses contributions. J’adresse toutes me condoléances à sa famille.

Yves Laszlo.

------------------

J'ai rencontré Jean-Pierre pour la première fois quand nous suivions ensemble, probablement en 1979, un cours de DEA de Joseph Le Potier. Jean-Pierre était plus en avance dans ses études et personne ne comprenait trop ce qu'il faisait là, mais il nous rendait bien service en nous aidant à faire, avec se gentillesse habituelle, les exercices du cours. Nos chemins se sont ensuite croisés bien sûr de nombreuses fois : je me souviens de discussions passionnées sur le tritium, l'enseignement dans les classes primaires et les revues libres, mais aussi de parties de ping-pong (je devrais dire de tennis de table) endiablées à Oberwolfach et à Luminy. Jean-Pierre semblait toujours au milieu de mille projets et je me demandais comment il avait le temps de faire en plus ses excellentes mathématiques. Il nous manque déjà énormément.

Olivier Debarre

------------------

I had a very long relationship with Jean-Pierre Demailly, started many years ago and enhanced in Grenoble. Our academic acquaintance became a personal friendship and more and more I had opportunities to appreciate his mathematical excellence combined with an uncommon availability and generosity dictated by his high concept of science that must be everyone's heritage and not secrets to be jealously hidden.

 

Giuseppe Tomassini

 

------------------

 

 


Photo: Mme Holly CHEN, 2019.

 

logo uga logo cnrs