Logo CNRS Logo Université Grenobel Alpes

Loïs FAISANT

Doctorant à l'Institut Fourier, UMR 5582 CNRS/Université Grenoble-Alpes, sous la direction d'Emmanuel Peyre. Thèse débutée en septembre 2020. Chamechaude, Octobre 2020
Contact
lois.faisant [at] univ-grenoble-alpes.fr
Institut Fourier, Bureau 307
Curriculum Vitae
Domaine de recherche
Mon sujet de thèse porte sur l'étude de l'espace de module des morphismes de la droite projective vers une bonne variété (typiquement, de Fano), ou plus généralement des sections d'une bonne famille au-dessus d'une courbe lisse projective. Mon travail concerne un analogue géométrique des conjectures de Batyrev-Manin-Peyre. Cet analogue se formule naturellement grâce aux outils de l'intégration motivique ; il s'agit alors d'étudier, dans un anneau de variétés adéquat, le comportement asymptotique de la classe de l'espace de module des courbes de degré arbitrairement grand.
Mots-clefs : espace de modules, courbes rationnelles, variétés de Fano, produit eulérien motivique.
Ce projet doctoral est financé par une AMX.
(Pré)-Publications, travaux en cours
Geometric Batyrev-Manin-Peyre for equivariant compactifications of additive groups, 2021.
arXiv:2106.11898, soumis.

Rational curves on fibrations, en préparation.

Motivic Tamagawa numbers, blow-ups and equidistribution of curves, en préparation.
Autres travaux et documents
Mon mémoire de Master 2, Autour d'une conjecture de Manin Géométrique (d'après B. Lehmann, S. Tanimoto et Y. Tschinkel), rédigé entre janvier et juin 2020 sous la direction d'E. Peyre.

Mon rapport de stage de recherche de Master 1/3ème année de l'X, Finite algebraic bipartite maps on Riemann surfaces, encadré entre avril et août 2019 par P.J. Bruin au Mathematisch Instituut, Universiteit Leiden. J'y présente la théorie classique des applications de Belyi et adapte une méthode due à F. Zapponi afin de calculer numériquement les invariants modulaires d'une famille particulière de dessins.

Deux courts mémoires autour du théorème de De Rham et du caractère algébrique des surfaces de Riemann compactes rédigés au cours de la 3ème année de l'X (encadrants resp. S. Boucksom et C. Favre).

Bien sûr, les éventuelles coquilles résiduelles qui demeureraient dans ces textes sont exclusivement de mon fait.

Dernière mise-à-jour le 12 juillet 2021.
Institut Fourier, UMR5582 CNRS, Université Grenoble-Alpes, 38402 Saint Martin d'Hères, France.